'Rubens vs. Facebook' : une percée contre la censure artistique

Jeudi 27 septembre 2018 — Facebook revoit sa politique publicitaire suite à une vidéo de VISITFLANDERS qui tourne en dérision la censure artistique et fait la une des médias du monde entier.

Le 26 septembre, des représentants de Facebook et de l’office du tourisme flamand VISITFLANDERS se sont rencontrés dans la maison Rubens, l’ancienne résidence du Maître flamand Pierre Paul Rubens reconvertie en musée, à Anvers, en Belgique. Suite à cette rencontre amicale et fructueuse, Facebook a décidé de revoir sa politique publicitaire. 

Le réseau social va ajuster ses algorithmes afin que les utilisateurs de Facebook puissent désormais voir les images reprenant des nus artistiques dans les publicités. Là où auparavant une publicité avec, par exemple, la version d'Adam et Eve de Rubens était bloquée par Facebook, nous pouvons maintenant promouvoir en ligne les joyaux de nos maîtres flamands. Facebook a également indiqué qu'il simplifierait à court terme la procédure pour contester un contenu. Ou comment une vidéo ludique avec une lettre ouverte et une réunion constructive peut en seulement deux mois faire évoluer un « contenu inapproprié » en un « contenu approuvé ». Les représentants de VISITFLANDERS et de Facebook ont ​​clôturé la réunion en se félicitant de la révision de la politique publicitaire.

Peter De Wilde, PDG de VISITFLANDERS, se réjouit d’avoir trouvé une solution en dialoguant avec Facebook : « Cette rencontre constitue une étape importante pour l’art dans le monde. Facebook a rapidement réagi à notre vidéo parodique.Nous avons sollicité une rencontre pour trouver une solution et nous y sommes parvenus. Aujourd’hui est un grand jour pour les amateurs d’art du monde entier. » 

"Les réseaux sociaux et l'art ont beaucoup en commun. L'art connecte. Les réseaux sociaux et nos maîtres flamands aussi", explique Peter De Wilde. Avec la nouvelle politique publicitaire, nous pouvons enfin accorder aux Maîtres flamands l’attention qu’ils méritent sur les réseaux sociaux. 

LA VIDÉO PARODIQUE QUI A MIS LE FEU AUX POUDRES.

Depuis des centaines d’années, le Maître flamand Pierre Paul Rubens est connu pour ses peintures de nus « bien en chair ». Ses œuvres exposées dans les musées flamands sont ainsi promues sur Facebook par VISITFLANDERS. Suite à la censure de ses publicités par le réseau social, l’office du tourisme a dès lors adressé une lettre ouverte teintée d’ironie à Mark Zuckerberg afin de solliciter une rencontre. Signée par un groupe de musées nationaux et internationaux, elle demandait une révision de la politique publicitaire de Facebook pour autoriser la promotion du nu historique. L’office du tourisme flamand a tenu à illustrer ses propos avec une pointe d’humour en publiant une vidéo qui représente des « agents de police des réseaux sociaux » qui empêchent physiquement les visiteurs d’un musée ayant un compte Facebook d’observer des peintures de nus. Le résultat a dépassé les attentes : la nouvelle a fait le tour du monde et Facebook a été contraint d’accepter l’invitation. 

Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous sur https://www.flemishmasters.com/fr/

Social media doesn't want you to see Rubens' paintings

Elisa Riffaud